The Right to the Light

Pendant une trop longue période de ma jeune vie, j’ai vécu dans le noir. Non pas que ma vie elle-même ait été sombre, obscure, pleine de mauvaises choses… Non, ce n’est pas moi et j’espère que ça ne le sera jamais.

J’ai été dans le noir comme quelqu’un qui essaie simplement de sortir de sa maison soignée et bien organisée par la porte d’entrée mais lorsque celle-ci est en flamme et remplie de fumée. Comme quelqu’un qui essaie de reconnaître la beauté apparente de son propre visage, toujours souriant et élégant, mais dans un miroir fissuré prêt à tomber en morceaux. Comme quelqu’un qui essaie désespérément de se trouver en cherchant partout, sauf dans la bonne direction.

Aujourd’hui, même si je tâtonne encore à travers une vie floue et informe, dans un monde que je comprends de moins en moins, je suis heureux d’affirmer que j’ai beaucoup appris sur qui je suis vraiment. Bien entendu j’apprends encore, mais ça fait teeeellement du bien.

La raison de ce blog est résumée dans cette devise: The Right to the Light (le Droit à la Lumière). Le droit à la lumière parce que c’est quand j’ai compris que j’avais le droit de savoir qui je suis, le droit de comprendre ma vie, ou tout simplement le droit d’être heureux, que j’ai finalement commencé à enlever la fumée de ma maison, à remettre en place les morceaux du miroir, à regarder dans la bonne direction pour me trouver. Le droit à la lumière parce que tout en découvrant que, pour moi, Dieu est la plus grande source de lumière qui existera jamais, j’ai aussi découvert, premièrement, qu’Il veut que j’utilise et jouisse de cette lumière gratuitement, et ensuite, que c’est seulement en elle que je peux trouver qui je suis vraiment. Enfin, le droit à la lumière parce que sans la prétention de penser « OK ! Maintenant je connais LA voie et je dois la partager avec le monde entier ! », je me suis plutôt dit « si j’ai vécu dans une telle obscurité, il y a sûrement quelqu’un d’autre qui vit la même chose ou, du moins, qui passe par le même processus en ce moment, et dans ce cas il ou elle a le droit de profiter de cette lumière autant que moi ». Alors, je suppose que de partager ce qui m’aide par chance à sortir de mon obscurité, avec le temps, pourra éventuellement aider quelqu’un d’autre à sortir de la sienne.

Encore une fois, sans aucune prétention, dans ce blog, j’essaie de partager ce que je reçois, et pas ce que je possède — soit dit en passant, j’adhère à une vérité essentielle : je ne possède rien, si ce n’est mes choix, mais ça, ça ce sera pour un autre article. A travers mes pensées, mes expériences, mes émotions, exprimées en mots et images, je m’efforce de seulement décrire, refléter, diriger vers une lumière qui est bien plus que ce que je ne serai jamais capable de communiquer. Paradoxalement, ce que je communique parfois peut paraître assez noir, mais c’est pour deux bonnes raison : parce que comme n’importe qui d’autre j’ai ma part d’ombre et ma part de lumière, et surtout parce que le meilleur moyen de remarquer la beauté d’une lumière c’est de l’observer dans le noir.

Full moon over the sea

OK, juste pour donner des indices sur ce que vous pouvez et ne pouvez pas trouver dans ce blog, voici quelques infos sur moi ! Le Metanoid…

Je suis un trentenaire français, d’origine d’Afrique de l’ouest et centrale. Je travaille actuellement comme ingénieur dans l’industrie ferroviaire, ce qui me donne l’occasion de voyager de plus en plus à travers le monde. J’ai des milliers d’intérêts divers pour les arts, les cultures, les gens, les sciences, les sports, et pourtant, je n’ai aucune passion. Enfin, et surtout, je suis chrétien. Je pourrais essayer de décrire, justifier ou clarifier comment, quand et pourquoi, avec de nombreux faits et versets bibliques, mais, je crois que ça n’est pas nécessaire si au moins nous sommes d’accord sur le lourd sens de ce mot, et sur le fait qu’un arbre est reconnu à son fruit.

The Right to the Light

For a too a long period of my young life I’ve been living in the dark. Not that my life itself has ever been dark, obscure, full of bad things… No, that’s not me and hopefully it will never be.

I have been in the dark as someone simply trying to exit his pretty and neat house through the front door, but when it is burning down and filled up with smoke. As someone trying to recognize the seeming beauty of his own always smiley and handsome face, but in a cracked mirror ready to fall into pieces. As someone desperately trying to find himself by looking anywhere but in the right direction.

Today although I’m still feeling my way through a fuzzy and shapeless life, in a world that I understand less and less, I’m glad to say I discovered a lot more about who I am. Of course, I’m still learning, but it feels soooo good.

The reason for this blog is summarized in this slogan: the Right to the Light. The right to the light because it is when I understood I had the right to know who I am, the right to understand my life, or simply the right to be happy, that I finally started to remove the smoke out of my house, to put back together the mirror pieces, to look for myself in the right direction. The right to the light because while discovering that, to me, God is the greatest source of light that will ever exist, I also discovered, firstly, that He wants me to use and enjoy this light freely, and then, that only in it can I find who I really am. Finally, the right to the light because without the pretention of thinking « well, now I know THE way and I must share it with the whole world! », I rather said to myself « if I have been living in such darkness, maybe somebody else is experiencing the same thing or, at least, is going through the same process now, and in that case, he or she has the right to enjoy this light as much as I do ». Then, I guess sharing what is luckily helping me out of my darkness, with time, could eventually help somebody else out of his.

Once again, without any pretention, in this blog I’m trying to share what I receive, not what I own – by the way, I embrace as an essential truth: I own nothing, except my choices, but this, we’ll get there in another article. Through my thoughts, experiences, emotions, put into words and images, I strive to merely outline, reflect, steer towards a light that is so much more than what I’ll ever be able to communicate. Paradoxically, what I communicate sometime might look a bit dark, but it’s for two good reasons: because like anybody else I have my dark and my bright side, and mostly because the best way to notice the beauty of a light is to observe it in the dark.

Full moon over the sea

Just to give some hints about what you can and can’t find in this blog, here are a few things about me! The Metanoid…

I am a thirty-something French man, of West and Central African origins. I am currently working as an engineer in the railway industry, which for different reasons gives me the occasion to travel more and more across the world. I have thousands various interests for arts, cultures, peoples, sciences, sports; yet, I don’t have any passion in life. And last, but surely not least, I am a Christian. I could try to describe, justify or clarify how, when and why with many facts and biblical verses, but I believe it is not necessary if we agree at least on the heavy meaning of that word, and on the fact that a tree is recognized by its own fruit.